Léa Mosconi est architecte HMONP, enseignante et chercheuse. Dans ces trois activités, elle tente de questionner ce que font les changements climatiques à la manière dont on appréhende, habite et conçoit l’architecture.

Novembre 1988, la création du GIEC médiatise, institutionnalise, légitimise l’idée d’une « crise environnementale » et se propose d’en prendre la mesure. Les années 1990 et 2000 sont ponctuées d’événements politiques souvent mondiaux, qui participent à faire, de ce que l’on appellera alors le développement durable, une question sociétale majeure. Comment ce récit sur l’écologie pénètre-t-il le milieu de l’architecture ? Quel champ lexical convoque-t-il ? Quels acteurs s’emparent-ils de ce sujet ? Quelles institutions portent ces thèmes et vers quelles directions ? Quelle influence a-t-il sur la production architecturale française ?

L’ambition de cette conférence est de comprendre la généalogie du récit écologiste dans le milieu de l’architecture, des questions réglementaires et énergétiques des années 1990 au changement de paradigme qui s’opère à la fin des années 2000, notamment avec l’émergence de la thèse de l’anthropocène.

 

+ d’informations :

http://www.nancy.archi.fr/fr/lea-mosconi-les-architectes-francais-et-l-ecologie_-e.html

Les autres actus

Comment manager des équipes commerciales en environnement incertain ?

L'interconnection de notre société nous permet de progresser rapidement. Elle nous rend également interdépendants. Ainsi lorsque l'économie d'un pays étranger…

Voir l'article

« 360 possibles – Innovons ensemble dans le Grand Est »

Soutenu notamment par les CCI du Grand Est, le 27 juin prochain, au Palais de la Musique et des Congrès…

Voir l'article

Trophées PME RMC 2019

Pour vous entrepreneurs, il s’agit d’une opportunité à saisir pour faire connaître votre PME et se développer. Inscrivez dès maintenant…

Voir l'article

Pin It on Pinterest