False mirror office s’interroge sur le rôle des techniques de représentation traditionnelle, de la perspective au collage à l’ère post-numérique contemporaine. 
À l’aide de réflexions théoriques et de certains de leurs projets, la rencontre à l’école d’architecture de Nancy sera l’occasion de discuter des méthodes et outils utilisés par False mirror office pour représenter, ou dé-représenter, l’architecture. 

False mirror office regroupe cinq architectes qui ont été formés ensemble à l’École Polytechnique de Gênes. Tout en collaborant avec des bureaux européens de premier plan, ses membres partagent un intérêt commun pour une grande variété de thèmes qu’ils soient académiques ou d’intérêt général.
Si le projet rassemble ces thèmes sous la forme d’une pensée raisonnée, la recherche théorique et le débat les remettent en question. En croyant que le Nouveau ne provient que d’une réaction à l’existant, False mirror office re-découvre le passé et le présent, re-signifie la haute culture comme celle de masse, re-valorise formes et fonctions.
En fait, false mirror office se plait à dé-représenter l’architecture.

Les autres actus

Comment manager des équipes commerciales en environnement incertain ?

L'interconnection de notre société nous permet de progresser rapidement. Elle nous rend également interdépendants. Ainsi lorsque l'économie d'un pays étranger…

Voir l'article

« 360 possibles – Innovons ensemble dans le Grand Est »

Soutenu notamment par les CCI du Grand Est, le 27 juin prochain, au Palais de la Musique et des Congrès…

Voir l'article

Trophées PME RMC 2019

Pour vous entrepreneurs, il s’agit d’une opportunité à saisir pour faire connaître votre PME et se développer. Inscrivez dès maintenant…

Voir l'article

Pin It on Pinterest